BIENVENUE AUX APPRENTIS / STAGIAIRES !

En ce début d’année scolaire, le service Ressources Humaines a organisé un « petit déjeuner de Bienvenue » aux nouveaux entrants ; Une matinée conviviale qui facilite l’intégration.

Depuis 2017, 19% des apprentis et 13% des stagiaires ont été embauchés en CDD ou CDI à la suite de leur formation.

FRENCH FAB. L’INDUSTRIE VA CHERCHER SES BRAS SUR LA PLAGE

Redorer l’image de l’industrie en France et donner envie aux jeunes de s’engager dans cette voie, c’est le but du French Fab Tour. La tournée s’arrêtera sur la place du Palais, aux Sables-d’Olonne, jeudi 1er août, pour « rencontrer les jeunes et leur famille sur leur lieu de vacances », détaille Patrice Begay, directeur exécutif de la communication de la Banque publique d’investissement, partenaire du French Fab Tour. Le but est de toucher 500 000 jeunes en France et de « leur donner envie de travailler dans l’industrie », un secteur qui emploie avec plus de 2 000 postes à pourvoir en Vendée.

Alexandre Rigal, directeur délégué d’Arts et métiers ParisTech, également impliqué dans le projet, déplore que « l’industrie ne parle plus à sa jeunesse ». Pour pallier ce problème, il annonce que des étudiants seront au cœur du Tour et feront visiter le village.

18 dates sur le littoral et six dans l’Ouest

Le French fab tour été débutera le 31 juillet à Pornic, puis le 1er août aux Sables-d’Olonne, le 3 août à Perros-Guirec, le 5 août à Quimper, le 6 août à Saint-Malo et le 8 août à Deauville.

« C’est fantastique de voir l’industrie qui renaît »

La French Fab mise sur des activités festives : un village itinérant avec des animations en réalité virtuelle, un simulateur de vol ou encore un concert en fin de journée. Une initiative nécessaire selon l’industriel Jean-Yves Cougnaud, directeur général de Cougnaud Construction : « Il faut démocratiser l’industrie », insiste-t-il. Paul-Henri Dubreuil, président du directoire du Groupe Dubreuil, va également dans ce sens. Pour lui, « c’est fantastique de voir l’industrie qui renaît. C’est le vrai poumon de l’économie ».
La tournée d’été se déroulera du 15 juillet au 14 août, à travers la France. La French Fab avait été créée en 2017, sous l’impulsion du gouvernement, afin de promouvoir l’image de l’industrie sur le territoire.

[…]

La programmation aux Sables-d’Olonne

Chaque rendez-vous se déroulera selon ce programme détaillé des sables d’Olonne.
17 h – 20 h : activités ludiques, démonstrations, animations des industriels
17 h 30-19 h 30 : sur la scène de la place du Palais de justice, animations et scène musicale présentées par l’animatrice de télévision Sandra Lou.
20 h 15 – 23 h : concert de Talent France Bleu, The Penelopes, Joe Dwet Filé, Patrice, DJ Todiefor

ouest-france.fr

CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION

Une formation en contrat de professionnalisation sur une durée de 9 mois (septembre 2019 – juillet 2020) est proposée a une dizaine d’intérimaires qui souhaiteraient intégrer les équipes de production du Groupe Cougnaud.

Actuellement en cours, le recrutement se termine le 5 juillet 2019.

Plus d’informations :
groupeactual.eu
02 51 37 91 10 actual.laroche@groupeactual.eu

UNE VITRINE A ENERGIE POSITIVE POUR COUGNAUD

L’entreprise

Le projet était dans les cartons depuis 2016. Lancé en mai dernier, le chantier des nouveaux bureaux du groupe Cougnaud, spécialisé dans la construction modulaire industrialisée, est désormais en phase de finition. « Le transfert des équipes aura lieu d’ici la fin du mois. Le site accueillera d’abord 210 salariés, mais pourra compter jusqu’à 250 postes. Il regroupera toutes les fonctions opérationnelles de la branche production », résume Christophe Cougnaud, l’un des quatre frères aux manettes de l’affaire familiale. Conçu pour accompagner la croissance du groupe, qui affichait un chiffre d’affaires de 282 millions d’euros en 2018, ce bâtiment fait d’acier, bois et béton est situé à deux pas du siège et entre deux usines maison, en bordure de la route de Nantes, à Mouilleron-le-Captif.

Un laboratoire

Formé de 194 modules assemblés, il s’étend sur 5 000 m² et comprend des espaces collaboratifs, des salles de réunion, une salle de conférences de 150 places, et un espace restauration de 500 m².
Mais son originalité n’est pas là. « Ce chantier a aussi été un laboratoire. L’idée, c’était de réaliser un édifice connecté et éco-vertueux, en anticipant les obligations réglementaires qui verront le jour en 2020. Et ça, sans dépasser le coût d’un bâtiment classique », précise Christophe Cougnaud.
La technique du « BIM » (Building information modeling), a été utilisée pour la conception architecturale, les plans, la fabrication et l’assemblage des éléments. Une modélisation en SD et une maquette numérique ont permis « d’optimiser les coûts d’approvisionnement et les délais ». Le chantier a également été retenu par l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) avec 600 autres édifices en France, pour contribuer à l’expérimentation « Énergie positive et réduction carbone » (label E + C-), mise en oeuvre pour élaborer la future réglementation environnementale (RE 2020). « Nous sommes conformes à cette norme. La consommation d’énergie primaire du nouveau bâtiment est 80 % plus performante qu’un bâtiment RT2012 ». 545 m² panneaux photovoltaïques permettent de produire 112 DOO kWh, l’équivalent nécessaire pour dix maisons.
« Au niveau du bilan carbone, les murs à ossatures bois sont quatre fois plus performants que des façades classiques », ajoute Christophe Cougnaud. Les locaux sont dotés de dispositifs, permettant de superviser et piloter le chauffage et l’éclairage à distance, et de réduire la consommation d’énergie, grâce à un comptage intelligent par zone.
« Le coût du chantier se chiffre à 1 600 € hors taxe par mètre carré ». S’y ajoute le réaménagement des parkings et de la logistique entre les usines mouilleronnaises, soit une addition de 11 millions d’euros TTC.

Une cinquantaine d’embauches dans la production

Le groupe Cougnaud compte 1 450 collaborateurs, dont environ 15% d’intérimaires. Les besoins en main d’oeuvre sont permanents. « On connaît un surcroît d’activité, lié à plusieurs commandes importantes. Aujourd’hui, on a une vision sur quatre à cinq mois, ce qui est plutôt favorable », explique Éric Cougnaud, codirigeant.
Cougnaud recherche actuellement une cinquantaine de personnes, dans les métiers de la production. Soit « dix plombiers, quinze électriciens, vingt monteurs menuisiers et dix soudeurs ».
Des formations préalables à la prise de poste ont été lancées avec l’AFPA, pour accueillir des salariés en reconversion professionnelle. Les volontaires travaillent sur des plans et matériaux maison, pour être immédiate ment opérationnels. Deux promotions de soudeurs, soit douze collaborateurs, seront en poste à par tir de fin mars. Et une promotion de constructeurs polyvalents, soit neuf salariés, à partir de septembre.
« On a aussi créé des formations internes aux métiers du bâtiment, avec le CFA BTP. On forme les salariés qui le souhaitent à l’apprentissage de nouveaux métiers, comme électricien et plombier. » Une polyvalence qui Goncourt à limiter le turnover.

ouest-france.fr

COUGNAUD PARTENAIRE DU BUS POUR L’EMPLOI

Un bus aménagé pour cette opération spéciale, baptisée « BUS POUR L’EMPLOI », a ainsi été mis à disposition par Impulsyon pour évoluer sur La Roche-sur-Yon et les communes avoisinantes.

Le Groupe Cougnaud, en qualité de partenaire local, participe activement à ses différents événements. Le service Ressources Humaines du Groupe était ainsi présent à la première édition du 11 octobre 2018, pour présenter la société et ses métiers, et se prépare d’ores et déjà aux prochaines éditions.

larochesuryon.fr

LA VENDÉE RECRUTE

« Plus d’une entreprise sur trois souhaite embaucher, commente Yves Auvinet, Président du Département. Cependant, 52% des chefs d’entreprise ont fait part de leurs difficultés à trouver de la main d’œuvre. Ce chiffre atteint même 69% dans le bocage vendéen ! »

Pour faire face à cette problématique, le Département et la CCI de la Vendée ont lancé la campagne « La Vendée recrute ». Du 11 au 24 juin, un spot sera diffusé plus de 200 fois, soit 15 fois par jour, sur les chaînes du groupe M6. « On y voit 5 travailleurs vendéens – une serveuse, un développeur informatique, un maçon et deux ouvriers qualifiés – entraînés dans la création d’une mélodie. Par ce biais, nous souhaitions montrer que de nombreux emplois sont à pourvoir sur notre territoire et que les Vendéens savent travailler dans une bonne ambiance », explique Arnaud Ringeard, Président de la CCI. À la fin de la vidéo, les téléspectateurs sont invités à contacter le 0809 10 85 85 ou à se connecter à www.lavendeerecrute.fr. « Ils pourront ainsi nous laisser leurs coordonnées et nous faire part de leurs centres d’intérêt et de leurs compétences ».

Des métiers recherchés

Certains corps de métier sont particulièrement recherchés. Parmi eux :

  • Soudeurs,
  • Peintres,
  • Carreleurs,
  • Électriciens,
  • Couvreurs,
  • Menuisiers / plaquistes,
  • Chefs de projet,
  • Ingénieurs,
  • Techniciens…

Dans certains cas, cette pénurie de main d’œuvre empêche même les entreprises à répondre à des commandes ou à des marchés. Un manque à gagner qui peut parfois se chiffrer à plusieurs millions d’euros.

lavendeerecrute.fr
cougnaud.com/carriere