UNE VITRINE A ENERGIE POSITIVE POUR COUGNAUD

L’entreprise

Le projet était dans les cartons depuis 2016. Lancé en mai dernier, le chantier des nouveaux bureaux du groupe Cougnaud, spécialisé dans la construction modulaire industrialisée, est désormais en phase de finition. « Le transfert des équipes aura lieu d’ici la fin du mois. Le site accueillera d’abord 210 salariés, mais pourra compter jusqu’à 250 postes. Il regroupera toutes les fonctions opérationnelles de la branche production », résume Christophe Cougnaud, l’un des quatre frères aux manettes de l’affaire familiale. Conçu pour accompagner la croissance du groupe, qui affichait un chiffre d’affaires de 282 millions d’euros en 2018, ce bâtiment fait d’acier, bois et béton est situé à deux pas du siège et entre deux usines maison, en bordure de la route de Nantes, à Mouilleron-le-Captif.

Un laboratoire

Formé de 194 modules assemblés, il s’étend sur 5 000 m² et comprend des espaces collaboratifs, des salles de réunion, une salle de conférences de 150 places, et un espace restauration de 500 m².
Mais son originalité n’est pas là. « Ce chantier a aussi été un laboratoire. L’idée, c’était de réaliser un édifice connecté et éco-vertueux, en anticipant les obligations réglementaires qui verront le jour en 2020. Et ça, sans dépasser le coût d’un bâtiment classique », précise Christophe Cougnaud.
La technique du « BIM » (Building information modeling), a été utilisée pour la conception architecturale, les plans, la fabrication et l’assemblage des éléments. Une modélisation en SD et une maquette numérique ont permis « d’optimiser les coûts d’approvisionnement et les délais ». Le chantier a également été retenu par l’Ademe (Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) avec 600 autres édifices en France, pour contribuer à l’expérimentation « Énergie positive et réduction carbone » (label E + C-), mise en oeuvre pour élaborer la future réglementation environnementale (RE 2020). « Nous sommes conformes à cette norme. La consommation d’énergie primaire du nouveau bâtiment est 80 % plus performante qu’un bâtiment RT2012 ». 545 m² panneaux photovoltaïques permettent de produire 112 DOO kWh, l’équivalent nécessaire pour dix maisons.
« Au niveau du bilan carbone, les murs à ossatures bois sont quatre fois plus performants que des façades classiques », ajoute Christophe Cougnaud. Les locaux sont dotés de dispositifs, permettant de superviser et piloter le chauffage et l’éclairage à distance, et de réduire la consommation d’énergie, grâce à un comptage intelligent par zone.
« Le coût du chantier se chiffre à 1 600 € hors taxe par mètre carré ». S’y ajoute le réaménagement des parkings et de la logistique entre les usines mouilleronnaises, soit une addition de 11 millions d’euros TTC.

Une cinquantaine d’embauches dans la production

Le groupe Cougnaud compte 1 450 collaborateurs, dont environ 15% d’intérimaires. Les besoins en main d’oeuvre sont permanents. « On connaît un surcroît d’activité, lié à plusieurs commandes importantes. Aujourd’hui, on a une vision sur quatre à cinq mois, ce qui est plutôt favorable », explique Éric Cougnaud, codirigeant.
Cougnaud recherche actuellement une cinquantaine de personnes, dans les métiers de la production. Soit « dix plombiers, quinze électriciens, vingt monteurs menuisiers et dix soudeurs ».
Des formations préalables à la prise de poste ont été lancées avec l’AFPA, pour accueillir des salariés en reconversion professionnelle. Les volontaires travaillent sur des plans et matériaux maison, pour être immédiate ment opérationnels. Deux promotions de soudeurs, soit douze collaborateurs, seront en poste à par tir de fin mars. Et une promotion de constructeurs polyvalents, soit neuf salariés, à partir de septembre.
« On a aussi créé des formations internes aux métiers du bâtiment, avec le CFA BTP. On forme les salariés qui le souhaitent à l’apprentissage de nouveaux métiers, comme électricien et plombier. » Une polyvalence qui Goncourt à limiter le turnover.

ouest-france.fr

RE 2020 : UNE PRIORITÉ DU GOUVERNEMENT

[…] Pour la construction neuve, le ministre d’Etat ajoute : « Grâce à l’amélioration des normes pour les constructions nouvelles nous avons beaucoup progressé. Il y a un léger surcoût mais le bénéfice est durable au service des occupants. Les normes sont efficaces, comme nous l’avons vu avec la RT 2012 ». Mais la nouveauté de la prochaine réglementation sera l’incorporation de l’aspect carbone, puisque la France vise la neutralité à l’horizon de 2050. Sur ce point, le pilote de la Transition écologique et solidaire note : « Il faut accroître le recours à la chaleur renouvelable et aux productions décentralisées. Réduire l’empreinte carbone des constructions jusqu’à prendre en compte leur déconstruction. De grands progrès sont possibles ». Pour lui, l’utilisation de matériaux plus vertueux, dont le bois, pour valoriser une ressource locale encore insuffisamment exploitée, sera une partie de la réponse. L’expérimentation E+C- lancée à la fin de 2016, permettra notamment de tester à grande échelle des bâtiments neufs. « Un retour d’expérience extrêmement utile pour être adaptés aux réalités du terrain », déclare-t-il, soulignant le nombre de bâtiments déjà impliqués (600 sur tout le territoire), qui constituent un panel riche pour l’Observatoire du bâtiment durable.

Saluant les efforts de montée en compétence de toute la filière, le ministre a toutefois estimé que le chemin à parcourir était encore long. Mais c’est à ce prix que la France restera leader sur la scène européenne. François de Rugy conclut : « Les gouvernants fixent le cap, tout en luttant contre la complexification, ils tirent vers le haut. Et je compte sur la filière et tous les acteurs dont je salue l’implication ».

L’AGENCE OUEST SE MOBILISE POUR THYMÉO

De nombreux bénévoles et entreprises se sont mobilisés pour l’ouverture de cette salle destinée à accueillir les enfants de l’association « L’envol de Thyméo », atteints du syndrome d’Angelman. Nous saluons la forte mobilisation des collaborateurs de l’agence Ouest de Cougnaud Services, et particulièrement Franck Valéry pour le temps et l’énergie offerts. Esprit d’équipe et solidarité dans l’accompagnement de la famille ont permis l’aboutissement de ce beau projet.

Actualités de l’association et manifestations à venir :
lenvoldethymeo.com/web

Vidéos de l’inauguration :
tvvendee.fr
france3-regions.francetvinfo.fr