#ACCELERONS SELECTION DU JURY

Le 23 juillet dernier, le jury a délibéré pour sélectionner les 9 dossiers qui participeront aux phases finales du concours.

Un grand bravo à tous les candidats. Grâce à vous, la transition vers une construction plus responsable est en marche.

A découvrir sur accelerons.cougnaud.com

#ACCELERONS CONCOURS D’OPEN INNOVATION

Ce concours, organisé en partenariat avec des titres de presse professionnelle, des experts de la construction, de l’innovation et de l’entrepreneuriat, est dédié aux start-ups, aux entreprises innovantes et aux étudiants (en architecture, design, ingénierie).

Le concours est d’ores et déjà ouvert aux inscriptions au travers du mini-site accelerons.cougnaud.com

INDICATEURS ENVIRONNEMENTAUX 2019

Dans nos usines Cougnaud Construction et dans nos agences Cougnaud Services, notre process nous permet donc de limiter la production de déchets et d’affiner, au quotidien, notre démarche éco-responsable.

La Direction générale, la Direction industrielle et le service QSE ont ainsi développé un outil d’évaluation de la performance environnementale, au travers d’indicateurs environnementaux.

Ces indicateurs permettent d’évaluer l’état de la situation (tri et valorisation des déchets), de dégager une tendance et de définir un plan d’actions à mener.

SYNTHÈSE DES RÉSULTATS 2019

– environ 5400 tonnes de DIB* collectées (+8% par rapport à 2018),
– taux de valorisation des DIB* de 64% (+2% par rapport à 2018).

PRINCIPALES ACTIONS PLANIFIÉES SUR 2020

– améliorer le tri des plastiques,
– réduire la part de DIB* tout venant en optimisant le tri des différents déchets,
– échanger avec nos fournisseurs pour réduire la part de déchets dans les emballages et substituer si possible ceux qui ne sont pas valorisables.

* Déchets Industriels Banals (panneaux, bois, métaux, cartons/plastiques) 

COUGNAUD PRIMÉ A L’UNIVERSITÉ D’ÉTÉ E5T

Dans le but de susciter, rassembler et accompagner les initiatives de performance Énergétique contribuant au respect de la planète, la fondation e5t « Énergie, Efficacité Énergétique, Économie d’énergie et Territoires » met en lumière les projets innovants.
Ces prix ont vocation à encourager des projets, des initiatives, des réalisations, de nature à contribuer directement ou indirectement à la transition énergétique.

e5t.fr

COUGNAUD, ACTEUR DE L’ECONOMIE BLEUE

Inspirée par la nature…

Faire des déchets de l’un, les richesses de l’autre, c’est possible ! Parce que la nature le fait chaque jour et possède toutes les réponses à nos problématiques, nous sommes convaincus que l’écologie peut être perçue comme un levier de compétitivité.

Notre modèle : l’Humain…

Créer de la croissance et mettre l’Humain au coeur de nos entreprises, c’est possible ! Changer notre manière de penser ne veut pas dire tout jeter et tout recommencer. Ce nouveau modèle vise à créer de l’emploi mais aussi à impliquer, former et sensibiliser aux changements à venir, anticipant les métiers de demain.

Vers un avenir responsable…

Faire croître son business en pensant aux générations à venir, c’est possible ! Le développement de nos entreprises doit intégrer une réflexion sur la transition. Elle ne pourra se faire que dans la transmission, le partage, la formation et la sensibilisation…
Découvrir l’association…

 

NOVABUILD VISITE LES NOUVEAUX BUREAUX

Novabuild, rassemble les professionnels de la construction des Pays de La Loire, engagés pour la transition numérique, énergétique et environnementale.

novabuild.fr

LA FUTURE RÉGLEMENTATION ENVIRONNEMENTALE

Nous avons demandé à Gilles Guyot de l’agence POUGET Consultants, spécialisée dans la construction durable, d’esquisser les grandes lignes (critères, appellations, calendrier, avantages…) de ce qui se profile dans les mois à venir comme à l’horizon 2020.

Avons-nous déjà une idée du contenu de la prochaine norme sur les bâtiments neufs ?
Les grandes lignes en ont été données à l’été 2016 avec le lancement du label E+C- (Énergie Carbone), ainsi que l’expérimentation des bâtiments à Énergie Positive (BEPOS) et Réduction Carbone. Ces deux démarches parallèles et complémentaires ont un même objectif : préparer la future Réglementation Énergétique et Environnementale du bâtiment, en impliquant tous les acteurs pour ne laisser personne sur la touche.

Pour quand est-elle prévue ?
Personne n’est aujourd’hui capable de donner une date précise mais si l’on se base sur les directives nationales et européennes, on peut tabler sur une entrée en vigueur progressive à partir de 2018 en vue d’une généralisation en 2020.
Par ailleurs, plus d’un an semble nécessaire pour que la période d’expérimentation du labelE+Csoit efficace. Les pouvoirs publics l’ont bien compris et vont s’octroyer ce laps de temps pour mettre en place correctement cette étape réglementaire historique. Quoi qu’il en soit à ce jour, tout maître d’ouvrage (public, privé, territoire, collectivité…) volontaire peut participer à l’expérimentation (1ère mondiale).

Quid de la RBR 2020 dont on entend beaucoup parler ?
RBR signifie Réflexion Bâtiment Responsable, et non pas Réglementation Bâtiment Responsable comme cela est souvent interprété. Cette précision est importante car elle signifie que la RBR 2020 ne pilote pas la mise en place de la future réglementation.
Il s’agit en effet d’un groupe de réflexion issu du Plan Bâtiment Durable, qui a pour ambition de diffuser l’information, alimenter les réflexions, faire le lien entre les différents acteurs et les pouvoirs publics.
La prochaine réglementation RE 2018 ou RE 2020 commandée par les pouvoirs publics, sera en fait le fruit du travail réalisé par les associations HQE-France GBC, Effinergie et BBCA qui ont façonné ensemble le cadre technique du label E+C- depuis plusieurs mois.

Quelles sont donc les grandes lignes du label E+ C- ?
L’enjeu est assez clair : généraliser les bâtiments à énergie positive et à faible empreinte carbone, à travers l’analyse du bâtiment tout au long de son cycle de vie (ACV), le recours aux énergies renouvelables (EnR*) et la production d’électricité sur place.
Tous les bâtiments neufs soumis à la réglementation, devront répondre à ces nouvelles exigences définies dans un arrêté ministériel paru en octobre 2016. Elles concerneront 4 catégories de bâtiments (maisons individuelles, immeubles collectifs, bureaux, autres bâtiments) et comprendront 4 niveaux « Énergie » et 2 niveaux « Carbone » possibles pour chacune d’entre elles.

Comment ces différents critères seront calculés ?
La RT 2012 s’appuie aujourd’hui sur le coefficient « Bbio » (besoins bioclimatiques) pour exprimer la qualité de conception du bâtiment (compacité, orientation, apports solaires, étanchéité à l’air…) et sur le coefficient « Cep » pour estimer les consommations d’énergie primaire des 5 usages réglementaires (chauffage, climatisation, eau chaude sanitaire, éclairage, auxiliaires électriques).
Ces deux pré-requis seront conservés et serviront de base à l’indicateur Bilan BEPOS qui fera le bilan entre les énergies consommées d’origine non-renouvelable et les énergies produites -consommées et/ou exportées- d’origine renouvelable.
Ce calcul incite à produire de l’électricité sur place (essentiellement par le biais de panneaux photovoltaïques) pour la consommer directement.

Et concernant les cibles « Carbone » ?
Le nouvel indicateur « Carbone » est une vraie révolution dans la conception des bâtiments. Jusqu’à présent, seuls les bâtiments faisant l’objet d’une certification environnementale (HQE, BREEAM…) le prenaient en considération.
À partir de 2018, toutes les constructions neuves soumises à la réglementation, devront s’y conformer. Alors mieux vaut ne pas attendre le dernier moment pour évaluer son empreinte carbone ! Elle traduit la qualité environnementale d’un bâtiment sur tout son cycle de vie : depuis le choix des matériaux de construction, en passant par le chantier jusqu’à sa fin de vie (estimée à 50 ans).
Cette analyse tend également à valoriser les matériaux recyclables et le fonctionnement en économie circulaire.

Quel sera le principal avantage accordé par ce label et la future réglementation qui en découlera ?
Il n’y aura, a priori, pas d’avantage fiscal mais aller chercher un label ou participer à l’expérimentation, c’est préparer le futur pour ne pas subir les choses lorsque la réglementation rentrera en application dans 1 à 2 ans.
En dehors du label E+C-, il existe tout de même un mécanisme proposé par les pouvoirs publics : un bonus de constructibilité pouvant aller jusqu’à 30 % sous certaines conditions (atteinte d’un certain niveau de performance énergétique et/ou environnementale).

* EnR : énergies renouvelables

Interview extrait de C_La Revue#2 « Construire responsable : les acteurs publics peuvent montrer la voie »

LES ACTEURS DE LA CONSTRUCTION DURABLE

En participant à ce temps d’échanges et de partage autour de la qualité environnementale, le Groupe Cougnaud a pu :

  • S’informer sur les nouveaux référentiels HQE, les nouveaux outils, le cadre réglementaire à venir.
  • Échanger avec les experts sur les enjeux de la construction durable : économie circulaire, démarches bas carbone…
  • Repérer les marchés émergents dans ce domaine.
  • Trouver des arguments pour valoriser l’ambition environnementale des projets.

novabuild.fr
hqegbc.org